Les 10 espions les plus célèbres de l’histoire

L

Le monde de l’espionnage est entouré de mystère. Nous attachons des notions romantiques et idéalisées au métier d’espion, influencées par les émissions de télévision, les livres et les films tels que ceux mettant en scène l’agent britannique James Bond. Lorsque tu entends le mot espion, James Bond (alias 007) est probablement la première personne qui te vient à l’esprit. Mais il est l’œuvre de la fiction et de la fantaisie.

Mais la réalité est bien plus nuancée et complexe – et bien moins glamour. Hélas, la seule raison pour laquelle nous connaissons de nombreux espions est qu’ils ont été capturés et souvent exécutés.

T’es-tu déjà demandé quels étaient les espions les plus célèbres qui ont réellement existé ? Voici les 10 espions les plus célèbres de l’histoire que tu ne voudrais certainement pas doubler :

N°1 | Edward Snowden: “The Whistleblower”

Cet ancien contractant de la NSA a été accusé d’espionnage et de vol de biens gouvernementaux. Il n’a cependant pas été accusé de trahison. Snowden a fui les États-Unis et a été inculpé par contumace en mai 2013. Ce lanceur d’alerte risque d’être extradé vers les États-Unis pour ses crimes. Son interview exclusive peut être vue ici.

N°2 | Benedict Arnold : Le traître ultime

Benedict Arnold Espion

Benedict Arnold était un des premiers leaders américains de la guerre d’Indépendance, mais sa réputation a été rapidement ternie lorsqu’il a changé de camp et a combattu pour les Britanniques. En conséquence, il est entré dans l’histoire comme l’un des traîtres les plus infâmes de l’histoire américaine.

N°3 | Julius et Ethel Greenglass Rosenberg : Les espions soviétiques

À l’époque du MacCarthysme, les éventuels espions et sympathisants communistes étaient poursuivis à tour de bras. Le duo s’est fait prendre lorsque le frère d’Ethel a donné des preuves contre la famille pendant un interrogatoire du FBI en échange d’une peine plus légère. Les Rosenberg sont devenus l’un des cas les plus notables d’espionnage russe en Amérique.
Ils ont été arrêtés et jugés pour conspiration. Ils ont continué à clamer leur innocence. Bien que les preuves contre eux soient suspectes, les Rosenberg ont été emprisonnés et exécutés sur la chaise électrique.

N°4 | Mata Hari : La danseuse exotique

Mata Hari était une danseuse exotique et une courtisane qui a été arrêtée par les Français et exécutée pour espionnage pendant la Première Guerre mondiale. Après sa mort, son nom de scène, “Mata Hari”, est devenu synonyme d’espionnage.” – Jennifer Rosenberg, experte en histoire du 20ème siècle

N°5 | Klaus Fuchs : Le fabricant de bombes

Avant la Deuxième Guerre mondiale, le projet Manhattan était en cours. Klaus Fuchs a rejoint l’équipe de scientifiques travaillant sur ce projet afin d’accélérer les recherches pour produire une bombe atomique viable. Le seul problème ? Personne ne savait qu’il était un espion russe. Fuchs a livré des croquis de l’arme nucléaire, Fat Man, à son coursier soviétique, Harry Gold. Lorsque le FBI et les services secrets britanniques ont commencé à interroger Fuchs en 1949, il a avoué et a été condamné pour espionnage lors d’un procès de deux jours.

N°6 Allan Pinkerton : L’espion accidentel

Pinkerton était un industriel avisé avant de devenir un espion. Il a en quelque sorte découvert la vocation par hasard alors qu’il utilisait ses talents de détective pour évincer des faussaires de la région. Il a réalisé qu’il pouvait mieux utiliser ces talents, et en 1850, Pinkerton a fondé une agence de détectives. Cela l’a mis sur la voie de la direction de l’organisation chargée d’espionner les confédérés pendant la guerre civile.

N°7 | Elizabeth Van Lew : Le “Pari fou” (Crazy Bet)

Après le début de la guerre, Elizabeth Van Lew a ouvertement soutenu l’Union (guerre de Sécession). Elle a apporté des vêtements, de la nourriture et des médicaments aux prisonniers de la prison confédérée de Libby et a transmis des informations au général américain Grant, dépensant une grande partie de sa fortune pour soutenir son espionnage. Elle a peut-être aussi aidé des prisonniers à s’échapper de la prison de Libby. Pour couvrir ses activités, elle a pris le personnage de “Crazy Bet”, s’habillant bizarrement ; elle n’a jamais été arrêtée pour son espionnage.

N°8 | Kim Philby et les Cinq de Cambridge : L’équipage communiste

Ce groupe de jeunes communistes de Cambridge a été recruté par les Soviétiques pour leurs services d’espionnage. Selon le Musée International de l’Espionnage, ils ont “rapidement obtenu des postes clés au sein du gouvernement et de l’appareil de renseignement britannique, notamment le SIS (renseignement étranger), le MI5 (sécurité intérieure) et le Foreign Office”.
L’une des destinations clés de ces cinq espions était l’hôtel St. Ermin, un repaire d’espions et d’attrapeurs d’espions. Bien que les cinq aient finalement été démasqués, les autorités étaient réticentes à poursuivre les leurs.

N°9 | Belle Boyd : L’actrice

Cette femme savait certainement comment tirer profit de son statut d’espionne. En tant qu’espionne confédérée, Belle Boyd a transmis des informations sur les activités de l’armée de l’Union dans la région de Shenandoah au général Thomas “Stonewall” Jackson. Elle a été capturée, emprisonnée, puis libérée.
Plus tard, elle est apparue sur scène dans son uniforme confédéré pour parler de son époque d’espionne, et elle a écrit une version embellie de ses exploits dans son livre, Belle Boyd in Camp and Prison.

N°10 | Virginia Hall : La femme qui boitait

Virginia Hall a soutenu la Résistance à la prise de pouvoir des nazis pendant des années en Espagne et en France. Elle a fourni des cartes aux forces alliées pour les zones de largage, a trouvé des refuges, a fait des rapports sur les mouvements de l’ennemi et a même aidé à former des bataillons de la Résistance française. Elle a fait tout cela avec une prothèse en bois après avoir perdu une partie de sa jambe dans un accident de chasse en 1932.

“Les Allemands ont reconnu ses activités et ont fait d’elle l’une de leurs espions les plus recherchés en l’appelant la ‘femme qui boitait’ et ‘Artémis’.” – Pat Fox

Hall a appris toute seule à marcher sans boiter et a utilisé avec succès de nombreux déguisements pour déjouer les tentatives des nazis de la capturer.

Origines de l’espionnage

L’espionnage a ses racines dans les temps anciens. Le célèbre stratège militaire Sun Tzu a écrit dans “L’art de la guerre” vers 500 avant J.-C. : “Celui qui connaît l’ennemi et se connaît lui-même ne sera pas mis en danger dans cent engagements.” . Et dans l’Ancien Testament, Josué a envoyé deux espions à Jéricho avant de conquérir Canaan. Il existe des documents indiquant que les Grecs et les Romains de l’Antiquité utilisaient aussi l’espionnage.

Les hommes et les femmes du monde de l’espionnage apprennent le subterfuge et d’autres méthodes et outils du métier. Beaucoup sont des idéologues, mais certains le font simplement pour l’argent et ont peu de morale ou de croyances fondamentales. Certains ont été très bons dans le métier. Mais quelques-uns étaient aussi très ineptes et sont célèbres simplement à cause de leurs procès très publics. Beaucoup sont salués comme des héros dans le pays auquel ils étaient loyaux. L’espionnage réalisé par Julius et Ethel Rosenberg et Klaus Fuchs, au cours duquel des secrets atomiques ont été transmis à l’Union soviétique, a contribué à ce que cette nation développe des armes atomiques. Cela a accéléré la guerre froide, contribuant à des crises qui auraient pu mettre fin au monde.

Notre liste des espions célèbres à travers l’histoire n’est en aucun cas exhaustive. Il ne s’agit pas non plus nécessairement des espions qui ont le mieux réussi, mais de ceux qui sont parmi les plus célèbres – en grande partie parce qu’ils ont été capturés. Il est probable que nous ne connaissions pas beaucoup de véritables espions ayant réussi, surtout à une époque plus récente, car leur existence et leurs actes sont gardés secrets.

Derniers Articles

À propos de l'auteur

Gabriel Masson

Passionné d'électronique depuis l'enfance, j'écris depuis sur divers sujet où j'y fais partager mon expertise et ma passion. Ayant mis la main sur ma première caméra espion il y a plus de deux ans, je suis rapidement devenu un expert de ces minis caméra.

Ajouter un commentaire

Gabriel Masson

Passionné d'électronique depuis l'enfance, j'écris depuis sur divers sujet où j'y fais partager mon expertise et ma passion. Ayant mis la main sur ma première caméra espion il y a plus de deux ans, je suis rapidement devenu un expert de ces minis caméra.